2016
Énergies renouvelables

Quel défi a été la source d’inspiration de votre projet ?

Le principal défi a été d’adapter le projet à un territoire qui connaissait un fort développement dans le domaine des énergies renouvelables (éolienne, solaire, bois, etc.) en anticipant sur une technologie inexistante au moment du développement du projet. Nous devions aller chercher le vent haut, il fallait un constructeur qui puisse livrer les machines sur un site qui manquait d’accès adaptés et, enfin, répondre aux particularités du raccordement au réseau. Nous ne pouvions clairement pas travailler avec des machines que les fabricants nous proposaient voici 10 ans. Nous devions donc « inventer » la machine adaptée à ce parc.

Quelle innovation vous a permis de résoudre ce problème ?

Quand on parle d’innovation, il faut avant tout se placer dans la perspective « paysagère ». Quand il sera mis en service, ce parc se composera des éoliennes les plus hautes de France (180 mètres en bout de pale). Nous devions donc surmonter la limite « psychologique » des 150 mètres. Comme il a fallu briser le plafond des 100 m voici 10 ans. Nous avons parié sur le fait que les constructeurs déclineraient leurs machines avec des pales en deux morceaux pour pouvoir livrer les machines sur des sites difficiles d’accès et, enfin, nous avons mené une discussion efficace et pragmatique avec le gestionnaire du réseau pour trouver une solution économiquement acceptable pour le raccordement du parc.

Quel a été l’impact de la Banque Triodos sur votre entreprise ?

Pour l’accompagner dans ce projet innovant, le groupe UNITe a choisi la banque Triodos en raison de sa compétence et de son expertise depuis de très nombreuses années dans le financement de parcs éoliens et de projets innovants dans les énergies renouvelables en général.

La banque Triodos a été intégrée au projet en sa qualité d’agent dès l’obtention des autorisations, à savoir à un stade précoce de la phase de construction. Elle a été le véritable moteur du groupe de banques impliquées dans le projet, tant en ce qui concerne la rapidité avec laquelle les accords de financement ont été obtenus, que dans sa capacité à sortir des procédures classiques de financement de projets d’énergie renouvelable. Par exemple, elle a intégré le financement participatif au plan de financement, et ce, au niveau tant de la dette senior qu’à celui des fonds propres.

Quel impact votre entreprise a-t-elle eu sur votre secteur d’activités ?

Le groupe UNITe, et plus particulièrement ALTECH, sa filiale de développement de parcs éoliens, a, à de nombreuses reprises, relevé des défis à première vue insurmontables. En 2001, nous avons obtenu le permis d’urbanisme pour le parc éolien sur la commune de Boulin en Vendée qui, à l’époque, était le plus grand parc (20 MW), avec les éoliennes les plus hautes et avec la puissance nominale la plus élevée en France… L’impact touristique et financier sur la commune serait extrêmement positif. En 2010-2011, ALTECH a une nouvelle fois obtenu les permis l’autorisant à implanter le prototype d’éolienne offshore d’Alstom, dénommé HALIADE 150, sur le site du Carnet en Loire-Atlantique. Enfin, le parc éolien se composant des éoliennes les plus hautes de France a été mis en service en 2017. En résumé, le groupe UNITe a, en collaboration avec sa filiale ALTECH, démontré via ses développements de projet qu’une approche sensible et respectueuse du territoire permettait de relever tous les défis afférents à l’aménagement du territoire.

Quel a été l’impact local de votre entreprise sur la collectivité ?

Dans les communes d’implantation du parc éolien, Saint-Secondin et Ferrière-Airoux, nous avons bénéficié d’un soutien sans faille des collectivités locales ; premièrement, de Monsieur Baudifier, ancien Maire de Saint-Secondin, et ensuite, du Maire actuel, M. Saumur. Au vu de ce support, il était donc normal que notre approche se focalise sur l’économie de la circonscription. Les PME et entreprises plus importantes ont bénéficié des retombées économiques du projet à un stade précoce, à l’instar des commerces et hôtels locaux qui ont vu d’un très bon œil l’arrivée du personnel du chantier durant un an dans un contexte économique difficile.

Enfin, depuis 11 ans, nous accompagnons au quotidien les actions de sensibilisations relatives aux énergies renouvelables et menées par la collectivité, que ce soit en participant aux journées de sensibilisation, aux colloques ou en ouvrant une partie du capital du parc éolien à l’investissement participatif.

Comment la Banque Triodos partage-t-elle votre vision ?

La Banque Triodos partage avec UNITe la vision à long terme de l’investissement dans les énergies renouvelables et le souci de concilier transformation énergétique et aménagement responsable du territoire. Nous intervenons ensemble lors de colloques sur les énergies renouvelables et consacrés à la manière d’intégrer le financement participatif dans les projets afin de favoriser l’investissement local et de participer au développement du réseau intelligent (rapprochement de la production et des consommateurs finaux).

Le groupe UNITe a développé des liens étroits avec la banque Triodos pendant la phase de financement du projet, ce qui nous a permis de confirmer que nous partagions une vision commune du développement responsable.