Risque de liquidité

Le risque de liquidité est le risque que la Banque Triodos court de ne pas pouvoir remplir ses obligations de paiement envers ses clients et autres contreparties à un moment donné, sans subir de pertes inacceptables.

L’épargne et les dépôts de la clientèle sont utilisés par la Banque Triodos pour financer ses activités de crédit. Le surplus est placé auprès d’autres institutions financières ou investi en obligations. La Banque Triodos conserve un ratio de liquidité élevé et se finance intégralement grâce aux dépôts des clients particuliers et des petites et moyennes entreprises. La Banque Triodos n’est, par conséquent, pas dépendante du marché interbancaire. La liquidité et le financement de la Banque Triodos n’ont donc pas été directement affectés par les difficultés rencontrées sur le marché interbancaire depuis la crise financière. La Banque Triodos évalue régulièrement son niveau de liquidité en pratiquant des tests de résistance. Les résultats de ces tests se sont révélés satisfaisants. Le plan d’action destiné à la gestion des liquidités en cas de crise financière est décrit dans le Plan de crise de gestion des liquidités.

L’ALCO établit un rapport mensuel sur les liquidités de la Banque conformément aux exigences de Bâle II:

  • La ratio de liquidité à court terme (Liquidity Coverage Ratio ou LCR): son objectif est d’assurer un niveau adéquat d’actifs de première catégorie de grande qualité, pouvant être convertis en numéraire pour couvrir les besoins de liquidités de la banque pendant 30 jours, dans des situations de grande tension en termes de liquidités, telles que définies par les autorités de contrôle.
  • Le ratio de liquidité à long terme (Net Stable Funding Ratio ou NSFR) indique le rapport entre le financement structurel disponible à long terme et les besoins structurels en financement à long terme résultant du profil de liquidité des actifs et des éléments hors bilan.

Ces ratios sont en conformité avec les directives Bâle III, mais n’ont pas encore été rendus obligatoires par les autorités de contrôle. La période d’observation du LCR a démarré en 2011 et la norme minimale sera définie en 2015. La période d’observation du NSFR démarre en 2012 et les normes minimales seront fixées en 2018. Cependant, étant donné l’importance de ces ratios pour la résilience du secteur bancaire, la Banque Triodos inclut déjà ces indicateurs dans son reporting interne et dans sa mesure du risque de liquidité. Nous avons commencé en 2011 à utiliser les formats et les règles précises concernant le LCR et le NSFR établis par la Banque centrale néerlandaise. Les chiffres de 2010 ont été retraités à des fins de comparaison.

Ratio de liquidité à court terme (LCR)

  (XLS:) Télécharger XLS

Montants en millions d’euros

2011
Montant
total

2011
Montant pondéré

2010
Montant
total

2010
Montant pondéré

 

 

 

 

 

Stock de liquidités de première catégorie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stock total de liquidités de première catégorie

502

502

457

455

 

 

 

 

 

Décaissement total

4.429

684

3.728

672

 

 

 

 

 

Encaissement total

539

516

537

513

Plafond de l’encaissement total

 

513

 

504

 

 

 

 

 

Décaissement net

 

171

 

168

 

 

 

 

 

Ratio de liquidité à court terme

 

294%

 

270%

 

 

 

 

 

Le décaissement net doit être couvert par des actifs disponibles de première catégorie, ce qui implique un ratio de liquidité à court terme d’au moins 100%.

Ratio de liquidité à long terme (NSFR)

  (XLS:) Télécharger XLS

Montants en millions d’euros

2011
Montant
total

2011
Montant pondéré

2010
Montant
total

2010
Montant pondéré

 

 

 

 

 

Financement stable disponible

4.238

3.450

3.434

2.689

 

 

 

 

 

Financement stable requis

5.056

2.791

4.287

2.183

 

 

 

 

 

Ratio de liquidité à long terme

 

124%

 

123%

 

 

 

 

 

Le ratio de liquidité à long terme doit être supérieur à 100%, ce qui signifie que le financement stable disponible doit couvrir le financement stable requis.